Get Our 2020 Fall Campaign Flyer

On ne peut pas avoir besoin de quelqu’un et l’aimer en même temps

Jamal est né dans une famille problématique. Il m’a dit qu’il ne rappelait jamais une fois quand ses parents ne se disputaient pas. Il a 12 douze ans, Presque 13.

Il y avait plusieurs nuits ou il se couchait avec son nounou en pleurant.

Sa mère, Patricia, l’a envoyé à parler avec une aide psychosocial. Elle ne sait pas encore ce qu’il faut faire pour l’aider.

Il a commencé d’agir dans une mauvaise manière et Patricia a dit: “Je ne peux plus le soutenir , je ne peux plus le faire”.

Jamal est une problème dans le monde des aides psychosocial.
Il avait des problèmes à cause de ses parents, et puis il a été envoyé à parler avec une aide psychosocial pour qu’elle puisse le réparer. Il retourne chez ses parents alors qu’il puisse vivre dans une bonne manière dans la maison de ses parents – ceux qui ont créé les problèmes.

Jamal ne peut pas être réparer et puis retourner chez ses parents, ou il existe beaucoup de problèmes.

On ne peut pas s’attendre qu’il aura une vie normale en attendant qu’il a 18 ans, ou en ce temps-là, il peut aller au lycée pour commencer vivre.

Bien qu’il y ait la grâce pour Jamal et il peut recevoir un peu d’aide les problèmes qu’il a ne sont pas sa faute enterrement. Ses problèmes sont causés par les problèmes qui résident dans Patricia et Sean, son papa.

Je donne le conseil aux enfants mais quand on a un cas comme Jamal c’est important que les parents comprennent très bien le problème. S’ils pensent qu’un conseilleur peut tout réparer en deux heures ou même 6 mois il seront déçus. Jamal a passé 12 ans avec eux, ça va prendre le temps.

Néanmoins, je lui a rencontré et on a parlé de Dieu, sa vie son espoir et l’avenir. C’était une conversation fantastique.

Les enfants comme Jamal sont Presque toujours prêt pour quelqu’un de les aimer, prendre soins de eux et les offre le conseil pratique et pleins d’espoir. Jamal n’était pas une exception.

J’ai trouvé qu’il a un bon humeur, et il est intelligent, prêt et il veut parler de sa vie.

Mais j’ai trouvé aussi qu’il est blessé, en colère et sans espoir pour la vie en ce moment, et les années prochaines.

Comme avec les grands que je rencontre, j’ai dessiné des images pour expliquer les vérités spirituels. Jésus était le maître de ça. Il pouvait prendre une idée et montre les liens avec la partie spirituelle de nos vies.

  • Ne vous amassez pas des trésors sur la terre ou la teigne et la roule détruisent et ou les voleurs percent et dérobent. Matthieu 6:19
  • Nus ne peut server deux maîtres. Car, ou il haïra l’un , et aimera l’autre. Matthieu 6:24
  • Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent et ils n’amassent rien dans des greniers, et votre père céleste les nourrit. Matthieu 6:26
  • Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement, considérez comment croissant les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent. Matthieu 6:28

J’ai commencé de dessiner les idées réales pour Jamal pour l’aider voir les réalités spirituels avec ses réagissant de vie. Vous pouvez voir les images au fin de cette article.

Image une.

Normalement Jamal il échappe dans ses jeux de vidéo, et comme ça c’est le seul moyen de s’enfuir de les problèmes chez lui. Jouer les jeux vidéo tout la journée.

Les flèches dans l’image montre la colère de ses parents et les critiques de son père. Elles montrent aussi les mauvaises choses qui sont dîtes dans la maison. Jamal dit que ses parents se dispute tout le temps. Il ne peut pas l’éviter a moins qu’il se cache dans ses jeux de vidéo.

Il sait que ce n’est pas bon mais il est sans espoir et il est d’espéré. Se cacher le protégé des déceptions dans sa vie.

Ce n’est pas vrai.

La vérité est qu’il se sent comme il est en prison dans sa propre maison. Son moyen d’échapper pour le protéger est devenu son prison. Il est coincé et c’est une partie de son colère. En l’extérieur – dans la maison – les bombes se tombent. Il devient plus et plus frustré dans le prison de jeux de vidéo. Le seul espoir est Christ de casser l’incarcération et de le sauver.

J’ai lui demandé s’il prie pour ses circonstances et il m’a répondu qu’il a prié plusieurs fois. En ce moment-là j’ai écrit “L’aide” dans son prison qu’il a créé lui-même. Je l’inciter plus en disant que Dieu répond a ses questions. C’était le but de notre réunion.

Image deux.

Pour être plus clair, j’ai décidé de montre ce qu’il me disait dans un autre façon. Jamal m’a dit qu’il aimerait connaitre Dieu, mais il y avait trop de chaos dans sa vie que la voix de Dieu est difficile de discerner ou entendre.

Il est en prison, mais de plus il est petit dans un grand monde bruyant et a “voix” de Dieu est presque sourde. C’est ce que vous voyez dans cette image, le petit Dieu dans le croix.

Les méchants sont très grand dans sa vie et il se sent petit et impuissant. C’est une autre cause de son colère.

D’où viennent les luttes et d’où viennent les querelles parmi vous? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres? Jacques 4:1

Jamal a l’envie de se libérer mais il sait qu’il habite dans un prison qu’il ne peut pas échapper. Malheureusement ses parents ne peuvent pas voir ou comprendre ou l’origine de son colère. Ils pensent qu’il est un ado rebelle qui ne reçoit pas ce qu’il veut.

Il y a un peu de vérité la, cependant un fait énorme les manqué: ils ont joué un grand rôle dans tout ça. Oui, Jamal doit s’occuper pour ses péchés de colère et de rebelle, et on a bien parlé de ça. Mais ses parents doivent remarquer qu’ils jouent un rôle aussi.

Image 3

On n’a pas besoin de demander quelqu’un s’il est contrôlé par quelque chose ou quelqu’un. La raison est que nous sommes tous contrôlé par quelque chose ou quelqu’un. C’est clair. Nous sommes tous dépendus sur quelque chose ou quelqu’un.

En ce moment, dans la vie de Jamal, il est contrôlé par les gens chaotiques dans sa vie, surtout ses parents. La volonté de Dieu n’est pas audible à cause de la colère dans sa famille.

J’ai commencé de parler avec Jamal de la panacée: il avait besoin d’un Dieu plus grand. Pour ça, il faut remarquer ses problèmes (images une et deux). Puis il faut faire ce que l’image 3 montre. Mettre lui-même dans la panacée.

Une bonne chose: Jamal va a une réunion de l’église chaque dimanche. Il est ami de le directeur des activités des enfants.

Ses parents ne vont pas, mais le permettent d’aller avec son copain Scotty.

J’ai parlé avec Jamal de Jésus, et comment il aussi a habité dans un monde bruyant et méchant. On a parlé beaucoup de sa vie et comment les autres ne l’aimaient pas, le détestaient. Ils l’ai tué.

Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; il n’avait ni beauté ni éclat pour attire nos regards et son aspect n’avait rien pour nous plaire.

Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage nous l’avons de aigé nous n’avons fait de lui aucun cas. Ésaïe 52:2-3

Il remarquait que c’est comme lui. Il commençait de croire en Dieu devant mes yeux. C’était fantastique à voir. Il apprendrait de quelqu’un qui a fait le même que lui, et qui comprend les galères que Jamal a dépassées.

Car nous n’avons pas un souverain sacricateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses au contraire il a été tenté comme nous en toutes choses sans commettre de péché. Hébreux 4:15

Image quatre

Jamal a le foi pour une chose parce qu’il ne savait pas des autres moyens de répondre a les circonstances de sa vie. Il “croyait” que le meilleur façon de se débrouiller était de courir dans l’autre direction – image une.

Vous ne pouvez pas savoir ce que vous ne pouvez pas savoir et Jamal ne savait pas beaucoup de Dieu. Il ne savait pas des autres moyens de répondre. Il ne savait pas assez de croire en Dieu. Il pouvait seulement croire en ses moyens pour survivre.

Cependant, on a parlé plus et plus de la grâce de Dieu, et son cœur a été pris par une nouvelle panacée, un foi nouveau.

La chose difficile pour lui serait de vivre sa vie avec ce nouveau foi. Avoir confiance à Dieu, et pas à ses jeux – ils sont tous les deux les choses différentes. Est-ce que serait se cacher dans ses jeux ou dans Jésus.

Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Colossiens 3:2-3

Il a dit un peu sarcastique qui il aurait l’opportunité de choisir le chemin de Dieu et pas celui de ses pensées aussi tôt que sa mère est passée pour lui. C’était intéressant ce qu’il a dit, parce qu’il avait raison.

Le bureau d’un conseilleur est une situation contrôlée. Je le sais. C’est un lieu hors de danger. C’est un lieu où les gens comme Jamal peuvent venir et parler dans le paix.

La difficulté existe ou le réunion se termine et la personne doit retourner la chaos de sa vie. C’est en temps-là, quand il est difficile de choisir le chemin de Dieu.

Jamal pense en la réalité, moi aussi. J’étais triste pour lui. Bien qu’il ait gagné un peu de clarté sur les problèmes et aussi il savait ce qu’il faut faire, il savait bien aussi que le chemin qu’il faut suivre n’était pas le même que ses parents.

Voyez encore image trois. La dernier chose que je voulais dire à Jamal c’était que s’il peut par la grâce de Dieu, entendre, croire et remercier Dieu dans tout la chaos, Dieu serait plus grand et les gens chaotique seraient réduites.

Ils seraient réduites alors qu’ils n’auraient pas le pouvoir sur lui. Les mots ne le blesseraient pas assez comme avant. La tentation de courir et échapper ne seraient pas assez forte. La frustration réduirait.

Bien qu’il continue d’être contrôlé – comme nous tous – la différence serait qu’il serait quelque chose diffèrent qui le contrôle. Il serait le Dieu tout puissant.

Des que ce moment la Jamal travaillerait avec un peu de pouvoir. Au lieu d’être affecté par ce que les autre font, il aura le pouvoir d’être une bon influence pour ceux qui sont autour de lui.

On ne peut pas avoir besoin de quelqu’un et l’aimer en même temps. Jusqu’à ce moment, Jamal avait eu besoin de direction donné par ses parents. Il avait besoin de leur amour. Ils ne lui ont donné ce dont il avait besoin, à cause de leur stupidité, et sa réponse était d’être plus et plus en colère.

Mon espoir et prie pour Jamal est qu’il serait assez branché à Dieu que son besoin d’amour serait remplit avec l’amour de Dieu. Comme ça il peut aborder les problèmes et fait les choses que ses parents ne font pas – aimer les autres.

Il aimerait ses parents au lieu de les échapper ou être rebelle. C’est le chemin du Seigneur.

Jésus n’avait besoin de les gens de son jour. Sinon il ne pouvait pas succéder, s’il a désiré leur amour, respect, approbation, et affection.

Et vous?

  • Est-ce que vous savez comment vous avez besoin de l’amour, l‘affection, et l’approbation des autres?
  • Ou est-ce que vous savez plus comment vous pouvez aimer les autre n’importe quoi, même si c’est pas réciproqua?

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs Christ est mort pour nous. Romains 5:8

C’est possible que Jamal n’apprendrait jamais une chose plus importante dans sa vie. S’il l’apprend il sera défait par les déçus de gens, et il suivra Dieu, qui l’aime beaucoup, beaucoup, beaucoup plus.

Print Friendly, PDF & Email
Filed Under:
Tagged: